Films





















  • FILMS

    La FIAC propose un cycle de projections de films d’artistes et un programme de conférences dans la Salle mk2 Grand Palais, l'auditorium du Musée du Louvre et l'auditorium du Petit Palais du mercredi 16 au dimanche 20 octobre.

    Accès libre dans la limite des places disponibles
    Grand Palais, entrée VIP, Rotonde Alexandre III, 75008


    En collaboration avec
    mk2-Grand-Palais


  • DU MERCREDI 16 AU SAMEDI 19 OCTOBRE

  • En continu tous les jours à partir de 14h


    • Cécile B Evans
    • mk2 GRAND PALAIS

    A Screen Test for an Adaptation of Giselle

    A Screen Test for an Adaptation of Giselle est un screen test pour une adaptation long métrage du ballet Giselle pris sous l’angle d’un thriller éco-féministe. Alors que l’original conte l’histoire d’une femme fragile, trahie à mort, se réveillant dans un monde peuplé de femmes soi-disant méprisées et rejetées, cette adaptation réinterprète l’histoire dans un avenir proche où Giselle et ses amies passent d’une capitale défaillante au village de sa mère avec pour but de « réajuster la société ». La communauté formée trouve son fonctionnement quand l’invasion d’une présence non-identifiée déclenche une contamination par les anciennes dynamiques de pouvoir de leur écosystème.

    Jouant avec des séquences numériques haute et basse résolution, 16 mm et VHS, animation, IA et redimensionnement d’image, ce screen test sert de croquis à un monde hybride où de multiples réalités surgissent simultanément avec au centre la tension entre la violence de l’essentialisme et les résistances formées par les dynamiques de solidarité, émotionnelles, identitaires…




















  • VENDREDI 18 OCTOBRE

  • 19h30

    • Cy Twombly
    • Réalisé par Andrea Bettinetti
    • Produit par Good Day Films & Sky Arte
    • Musée du Louvre, Auditorium, 75001

    Cy Dear

    CY DEAR rend hommage à la carrière de Cy Twombly, un artiste américain originaire de Lexington en Virginie, apparu sur la scène artistique au milieu des années 50, comme ses contemporains Robert Rauschenberg et Jasper Johns. Cy Twombly est reconnu pour sa gestuelle caractéristique qu’on retrouve dans ses peintures et ses dessins où chaque ligne de couleur est imprégnée d’énergie, de spiritualité et de sens. En digression avec le courant abstrait d’après-guerre précédant sa génération, il s’est inspiré des anciennes traditions poétiques classiques et modernes. Cy Twombly s’est également tourné vers la sculpture, la photo et l’impression pour donner libre cours à son inspiration.




















  • SAMEDI 19 OCTOBRE

  • 12h


    • Heather Lenz
    • mk2 GRAND PALAIS
    • Etats-Unis - 78 min
    • Production Eurozoom

    KUSAMA : INFINITY

    KUSAMA : INFINITY est une ode au parcours semé d’embuches de celle qui est devenue aujourd’hui l’artiste femme la plus reconnue au monde. Fuyant son éducation conservatrice dans un petit village japonais, traumatisée par une famille dysfonctionnelle et les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale, Yayoi rejoint les États-Unis en 1957. Étrangère, inconnue et sans attache, elle s’investit corps et âme dans l’expression d’une créativité longtemps bridée par sa famille. Elle surmonte un à un les préjugés : racisme, sexisme, stigmatisation des maladies mentales et, bientôt, les difficultés liées à son âge. Cette combinaison hors du commun de détermination et créativité en fait une rivale des plus grands dès les années 60, faisant même de l’ombre au très bankable Andy Warhol !




















  • DIMANCHE 20 OCTOBRE

  • 16h30

    • Un film de Marion Scemama
    • co-réalisé avec François Pain
    • En collaboration avec New Galerie, Paris
    • AUDITORIUM PETIT PALAIS

    Self-Portrait in 23 Rounds, A Chapter in David Wojnarowicz’s Life, 1989-1991

    David Wojnarowicz était l’une des figures de proue de la scène artistique newyorkaise des années 1980. Il est mort du SIDA en 1992 à New York. Alors qu’il était confronté à la mort, son attitude rebelle face à la crise du SIDA et au contexte politique de l’époque a fait de lui l’un des principaux artistes contestataires et radicaux des années Reagan-Bush. À travers la voix de l’artiste, ce document unique montre le lien étroit entre l’homme qui regarde sa mort en face dans une société qui refuse de faire face à l’épidémie du SIDA et sa pratique artistique, avec des images inédites provenant des archives personnelles de la réalisatrice et de celles de David Wojnarowicz.
    Le fil conducteur est une interview d’une durée de quatre heures menée par Sylvère Lotringer en mai 1989. David Wojnarowicz parle de sa mort, du SIDA, du désir, de la sexualité, de son travail, de comment il utilise la colère dans son engagement, et de toutes les contradictions qu’il traversait à cette époque de sa vie. Marion Scemama est une photographe et réalisatrice française basée à Paris. Elle a rencontré David Wojnarowicz en 1983 à New York. Les deux ont alors noué une amitié qui s’est traduite pendant neuf ans par un soutien mutuel et de nombreuses collaborations.



















Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici