Peres Projects

  • Gallery Focus : Peres Projects




  • Quelques questions à Nick Koenigsknecht et Javier Peres


    Quelle est la partie la plus difficile de la gestion d'une galerie ?
    Diriger une galerie d'art peut être très imprévisible. Chaque jour apporte de nouveaux défis. Cela peut bien sûr être très difficile, mais c'est aussi quelque chose qui rend le travail dans ce domaine si gratifiant.

    Comment décririez-vous la relation entre votre galerie et les artistes que vous représentez ?
    Symbiotique. Nous avons besoin les uns des autres pour survivre et prospérer.

    Quel est votre meilleur souvenir de la FIAC ?
    Pour nous, la FIAC est toujours une foire incroyablement valorisante. Nous adorons Jennifer Flay et ce qu'elle a fait pour renforcer la place de la foire sur la scène artistique parisienne, et c'est toujours un moment fort de notre saison d'automne. Nous avons pu placer un certain nombre d'œuvres de nos artistes auprès d'importantes collections publiques à la foire, en particulier des institutions françaises, et j'ai également découvert le travail du jeune artiste américain Diamond Stingily à la foire avec Queer Thoughts. Maintenant, je collectionne le travail de Diamond avec une certaine rigueur.

    Pouvez-vous nous recommander des endroits cool et cachés à Berlin ?
    Je suis obsédé par le Bode Museum et son exposition “Beyond Compare” qui réunit l'art africain ancien et leur collection d'art chrétien ancien d'Europe.

    Quel est votre endroit préféré pour déjeuner près de la galerie ?
    The Store x Soho House à Mitte.



Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici