Meyer Kainer

  • Gallery Focus : Meyer Kainer




  • Quelques questions à Christian Meyer et Renate Kainer


    Présentez-vous.
    Depuis 1990, Christian Meyer et Renate Kainer se sont concentré.e.s sur des artistes établi.e.s comme Hanne Darboven, Bruce Nauman ou Rosemarie Trockel ainsi que sur des artistes emergent.e.s comme Andrea Fraser, Raymond Pettibon ou Charles Ray. En 1999, Galerie Meyer Kainer a déménagé dans une nouvelle adresse dans le jeune quartier des galeries de Vienne, Eschenbachgasse. La présentation de spectacles d'artistes contemporain.e.s viennois.es de renommée internationale tel.le.s que Gélatine, Florian Pumhösl, Franz West ou Heimo Zobernig aux côtés d'artistes renouvelé.e.s comme Liam Gillick, Dan Graham, Rachel Harrison, Sarah Morris, Gedi Sibony ou Amélie von Wulffen était l'aspect clé de la galerie dans cette scène artistique dynamique viennoise. L'accent a également été mis sur des postes à la pointe du progrès comme Ei Arakawa, Will Benedict, Verena Dengler, Ulrike Müller, Nora Schultz, Reena Spaulings, Anne Speier ou Lucie Stahl.

    Quel a été l'événement le plus important depuis l'ouverture de votre galerie ?
    L’organisation du colloque "Le Champ Esthétique" en 1992 qui a introduit un point de vue plus sociologique selon Bourdieu dans le monde de l'art.

    Comment choisissez-vous les artistes que vous représentez ?
    Tout en gardant à l'esprit notre programme spécifique de galerie, le choix d'un artiste que nous commençons à représenter est un processus très naturel et organique.

    Pourquoi avez-vous décidé d'ouvrir une galerie ?
    La galerie a été fondée à l'origine pour permettre une reconstitution du soi-disant Sécessionnisme viennois du début du XXe siècle. En 1990, la galerie s'est tournée vers l'art contemporain, appliquant toujours des idées connexes comme l'abstraction, l'internationalisme, le contexte, l'ambiance et le camp.

    Continuez la phrase : "La FIAC est....
    avec Art Basel et Frieze London, l'une des trois foires d'art les plus importantes au monde.

    Pouvez-vous nous recommander des endroits cool et cachés à Vienne ?
    Il y en a tant, mais comme restaurant le "Salzamt" (juste pour les boissons et l'architecture) ou (en plus classique) le "Schwarzes Kameel" sont remarquables. Pour l'architecture, allez voir le Werkbund Siedlung et la Wittgenstein Haus ou faites un tour dans les nombreuses autres maisons construites par Adolf Loos à Vienne. La musique est toujours présente partout en ville et pour les beaux-arts, de l'ancien à l'art souvent contemporain, rendez-vous au musée Kunsthistorisches– il vous surprendra.

    Quels sont vos endroits préférés à Paris ?
    La Rive gauche et Belleville, notamment l'atelier de Will Benedict.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici