Max Hooper Schneider

  • Max Hooper Schneider

  • Max Hooper Schneider - Projects

    The Budda Can Eat, 2019
    Contamination (Japanese), 2019

    Vitrine acrylique, néon, paysage modelé, plantes et détritus artificiels, acier peint en poudre, aluminium, résine
    114,3 x 157,5 x 40,6 cm
    120,7 x 132,1 x 47 cm

    High Art, Paris

    Petit Palais

    Max Hooper Schneider est né en 1982. Il vit et travaille à Los Angeles. Son travail est le résultat de ce que l’on pourrait qualifier d’expérimentation récalcitrante. Il détourne et hybride divers domaines de la connaissance, afin de produire un ensemble d’oeuvres allant des écosystèmes vivants aux dessins sur papier. Avec une attention particulière à l’évolution des relations entre philosophie et nature, son travail défie tout système de classification hégémonique et refuse une conception anthropocentrique du monde. Dans ses oeuvres, éléments organiques et artificiels s’entremêlent et se contaminent sans cesse, appuyant une vision de la nature en mutation perpétuelle.

    Photo: Marc Domage

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici