Claude Closky

  • Claude Closky

  • Claude Closky. Photo : Marc Domage

    Les cheveux, 2015

    Impression par sublimation sur toile synthétique
    Dimensions variables
    Présentée par la Galerie Laurent Godin, Paris
    Photo : Marc Domage

    Les projets de Claude Closky trouvent systématiquement des biais pour s’émanciper des formats – souvent spécifiques aux sites – qui leur sont imposés. Il cherche à pointer les contradictions de la société contemporaine et de ses représentations, ainsi qu’à remettre en cause le rôle de l’art dans la production d’un consensus culturel et de valeurs.

    Dans son travail, il aborde frontalement et questionne les contextes, les conditions et les retombées de la production artistique, les relations au public.

    Pour cette intervention dans l'espace public il propose de replacer une image là où se trouve habituellement ce qu'elle représente, soit dans le vent puisqu'il s'agit de cheveux long. L’opération consiste à provoquer un court-circuit entre notre espace à trois dimensions et celui à deux dimensions des images, un raccourci exagéré entre la représentation et ce qu’elle relaye. Le projet est en opposition aux bannières et aux stratégies auxquelles elles se rattachent: son drapeau/cheveux vient coiffer une toute petite tête. L’œuvre ‘Les cheveux’ a été montrée une première fois l’été 2015 sur le toit de la Maison des Arts de Malakoff sur une invitation de l’artiste Pablo Cavero.
  • Jardin des Tuileries 2016

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici