Brian Griffiths

  • Brian Griffiths

  • Brian Griffiths - Petit Palais

    Art Deco Time, 2015

    Image imprimée, contreplaqué, bois, peintures, 2 ventilateurs , serpentins, double édredon et oreillers en duvet de canard, papier peint des années 1940, carton, tissu, bande adhésive, chaise de bois, pièces de monnaie, tabouret, gobelet en plastique, 3 pots en céramique, commode à tiroirs jaune, lettre B, lettre M, boule de billard jaune, applique et câble, luminaires et ampoules, 2 tables, mastic à bois, fixations
    215 x 118 x 398 cm

    Tudor Time, 2015

    Image imprimée, MDF, contreplaqué, bois, peinture, mastic pour carrosserie, applique, adaptateur et ampoules 12V, papier peint fleuri, balles de golf, velours, sable, verre, vernis, table, lasure, fixations
    240 x 163 x 160 cm
    Présentées par Vilma Gold, Londres
    Photo: Marc Domage

    Né en 1968 à Stratford-upon-Avon, au Royaume-Uni, Brian Griffiths vit et travaille à Londres.

    Il présente trois sculptures tirées d’une série de neuf bâtiments de styles différents qui imaginent les activités et les passe-temps de l’acteur Bill Murray. On fait appel ici à une « Murray-itude » – là où l’art et la vie se rencontrent, là où l’authenticité est obligatoire et la performance artistique se doit d’être impeccable. Quelque chose d’apparemment concis (Murray) crée des incertitudes et d’irréductibles ambiguïtés. Ces sculptures sont des aventures métaphysiques, des méditations sur le petit, le miniature, le grand, le gigantesque, l’agrandi, le rétréci, le détail et le général. Elles interrogent notre manière de vivre les choses et de les mesurer ; elles encouragent les comparaisons, les instabilités, et tentent d’utiliser l’exagération comme révélateur. Depuis les années 1990, Brian Griffiths emploie des objets trouvés et fabriqués pour réfléchir à nos relations complexes avec le monde matériel et social, à notre manière d’utiliser les objets pour produire du sens, pour nous (re)créer, pour organiser nos anxiétés et nos affections, pour sublimer nos peurs et façonner nos fantasmes.

    Télécharger la notice rédigée par les élèves de l'École du Louvre
  • On Site 2016

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici